A 3 jours de l'événement le plus important de l'année, je m'inquiète (enfin !) de savoir qui va ainsi postuler au titre de Miss France 2009. Puisque Simone a eu la délicatesse de rappeler l'importance d'élire une jeune fille qui en a dans la tête (en particulier cette demoiselle), on ne peut en effet qu'apprécier la qualité des descriptions dont chacun a su faire preuve - effectivement la jeune fille ci-dessus mentionnée a précisé être "intelligente" et "adore les romans de Marc Lévy", ce qui à mon sens prouve surtout qu'elle manie les antithèses d'une manière dangeureuse.
lapinPersonnellement, ce qui me fascine autant dans une telle élection est le caractère  géographico-linguistique de l'affaire qui fait émerger des termes pour le moins incongrus. En effet, qui ne s'est jamais demandé où diable pouvait bien se trouver des régions telles que l'"Artois-Hainaut" ou encore le "Quercy-Rouergue" ? Mes plus plates excuses aux habitants de ces contrées mais après avoir vérifié, je me suis aperçue que l'Artois était donc près de Arras - et croyez-moi si vous voulez, mon collègue, pourtant originaire de cette ville, n'avait pas fait le rapprochement. Bon ok, il a quitté la région il y a un moment mais tout de même...Pour ce qui est de Quercy-Rouergue, je m'en remets à votre curiosité :)

En tous les cas, n'est-il pas intéressant de constater l'adéquation parfaite entre le nom de la dame De Fontenay et des noms de région dont personne ne se rappelle puisqu'ils datent de l'Ancien Régime ? Bref, point de polémique. Il y en a eu a priori cette année suffisament au sein du Comité.

Ceci dit, autre phénomène géographique intéressant, une Miss Pays-de-Loire est élue chaque année - alors que, tout le monde en conviendra, cette région n'a, d'un point de vue historique, aucun sens (je sais de quoi je parle, j'y suis née). Miss Anjou (alors qu'elle était élue aux côté de la Miss Pays de Loire pré-cités sans problème) s'est vu rayée de l'élection depuis peu, et la Vendée, région pourtant revendicatrice de son identité unique (qui voudrait aller vivre dans une région où tout le monde mange des fayots, sérieux ?), n'a pas sa Miss personnelle. Qu'à cela ne tienne, l'élection a lieu au milieu même du pays de la mogette et de la trouspinette (je n'invente rien), au Puy-du-Fou :) Tandis que je me demande toujours à quelle zone géographique appartient le Loire-Forez et que j'ai cru l'espace d'une seconde que le Midi-Pyrénées était porté disparu (on l' a associé à l'Albigeois. Moralité, ne pas se fier à l'ordre alphabétique, il y a des pièges)...

Menfin tout de même, par tous les chapeaux, Geneviève et son élection aurait de quoi faire tourner miro la plupart des éditeurs de manuel scolaire de géographie ! Pour ce qui est de ce découpage bien incongru, la solution serait peut être a chercher dans une carte de France périmée ou une carte des fromages. Le mystère reste entier...

Mais dans ce cas, pourquoi aujourd'hui s'insurger contre le comité mondiale ? Puisque oui, c'est bien là le problème soulevé, Geneviève se plaint à l'heure qu'il est, de la remise en cause de la géopolitique mondiale du comité d'élection des Miss Monde (voir l'article traitant de la question ici). Puisque la France est donc représentée, ainsi que la Guadeloupe et la Martinique... Hmmm... Je crois qu'une expression existe pour ce genre de situation, ça s'appelle l'arroseur arrosé. Aussi, garde bien ton chapeau sur la tête Geneviève, ses bords larges te seront cette année bien utiles.

"Qui sème le vent, court après son chapeau" - Professeur Choron